7 Astuces pour courir en hiver

14 octobre 2019 0 Par MyRun
courir en hiver

L’hiver, la perte de motivation pour aller courir est relativement présente.Les nuits tombent plus tôt, le froid se fait davantage ressentir, et la fatigue est donc plus importante…Afin de palier à tous ces problèmes, voici  voici 7 Astuces qui vous permettront de pratiquer votre activité dans de bonnes conditions et surtout vous motiveront  !

Les bienfaits de la course en hiver sont nombreux. Voici une liste de quelques-uns d’entre eux :

  • Plus de calories ‘brulées’,avant et après
  • Baisse de la transpiration
  • Meilleur moral 
  • Meilleure résistance à l’effort

Le système des trois couches est une technique permettant de rester sec et maintenir une température confortable lors d’efforts en toutes circonstances. Le principe est simple il doit permettre l’évacuation de l’humidité produite par le corps, c’est-à-dire la transpiration et maintenir le corps au chaud. Le système des 3 couches est un concept adaptable en fonction des conditions météorologiques. Dans beaucoup de situations vous n’utiliserez pas 3 couches, peut-être plus ou peut-être moins. Respectez bien entendu l’ordre des couches pour courir en hiver.

Les 3 différentes couches sont :

Couche RESPIRANTE, de transfert ou de confort

La couche respirante est au contact de votre peau, très souvent négligée elle est cependant très importante. Son rôle est de maintenir votre corps au sec pour ne pas avoir froid. Comment ? En évacuant votre transpiration pour que celle-ci ne soit plus au contact de votre peau. Si votre corps est au contact d’un vêtement humide vous aurez froid plus facilement. Il faut éviter tout vêtement en coton car il absorbe l’humidité et sèche lentement. Il faut donc privilégier les tee-shirt « techniques », synthétiques, respirant, à manches longues ou courtes, selon vos préférences, et ajustés au corps.

Couche ISOLANTE, d’isolation ou de chaleur

La couche isolante est la deuxième couche qui est mise par-dessus la couche de base. Son but est d’isoler, c’est-à-dire de retenir la chaleur de votre corps et d’emprisonner de l’air chaud entre la première et seconde couche, tout en facilitant le transfert de la transpiration. Une polaire légère en fibres synthétiques fait très bien l’affaire car elle évacue bien la transpiration et sèche rapidement.

Couche PROTECTRICE, contre les éléments (pluie, vent, neige,)

La couche protectrice a pour but de vous protéger des événements climatiques tels que le vent ou la pluie, d’être imperméable et sert de  coupe-vent afin d’empêcher l’humidité extérieure de rentrer et d’éviter les pertes de chaleur (à cause du vent). Son rôle est aussi d’évacuer la transpiration. Composée de fibres synthétiques, elle se présente sous forme de veste.

2 - Courir dans une salle de musculation

Courir dans une salle de musculation peut être une bonne alternative pour pallier le froid pendant l’hiver avec des prix variant de : 15€ à 55€ par mois. Rien ne vous empêche de prendre un abonnement seulement pour un mois. L’avantage principal est dans le fait que la température est toujours optimale pour une activité physique dans une salle de sports. Le fait de courir en salle est plus sécurisant, cela vous évite aussi de courir de nuit dans de mauvaises conditions. Courir sur tapis est une bonne variante de la course en extérieur car cela permet de reposer vos articulations et de limiter au maximum les impacts de la course à pied sur votre corps ,courir en hiver peut devenir très agréable . Ne prenez pas l’habitude de faire toutes vos séances sur tapis mais c’est à vous de trouver le bon équilibre pour bénéficier des avantages de la course en intérieur et en extérieur.

courir en hiver

3 - Utilisez des vêtements sombres

L’utilisation de tenue sombre va vous permettre de vous réchauffer car les couleurs foncées absorbent les rayons solaires présents malgré le froid et les nuages. Les vêtements running d’hiver sont conçus de fibres qui permettent de capter la chaleur et de réchauffer votre corps. Privilégiez les couleurs sombres en hiver. Malgré le fait que le soleil est moins présent pendant le période d’hiver, vos vêtements capteront la chaleur émise par celui-ci et vous garantisse donc un supplément de chaleur qui n’est pas à négliger. Les couleurs foncées sont très peu visibles, surtout en hiver. Munissez-vous d’éléments de sécurité comme des bandes réfléchissantes sur votre veste, coupe-vent et ou chaussures, de bracelet ainsi que d’une lampe frontale. Surtout si vous réalisez vos séances à la tombée de la nuit ou très tôt le matin afin de vous rendre visible des automobilistes ou des autres usagers.

4 - Courir à plusieurs

Courir en groupe est une très bonne source de motivation surtout en hiver quand elle est au plus bas. En effet on se motive bien plus facilement à plusieurs que tout seuls. Courir à plusieurs favorise l’émulation entre les partenaires et peut dans certains cas devenir un facteur essentiel du développement de la motivation personnelle. Le fait de prévoir une date pour les séances hebdomadaires avec vos compagnons d’entrainement vous responsabilise vis-à-vis d’eux, et vous trouverez plus difficilement une excuse pour louper une séance d’entrainement. Se regrouper, tentez de trouver des “compagnons d’entraînement” s’avèrent d’autant plus stimulant à cette période. Personne ne pratique la course à pied dans votre entourage ? Quelqu’un peut peut-être vous suivre à vélo. Il existe des applications afin de trouver des personnes qui pratiquent la course à pieds autour de chez vous et souhaitent trouver un partenaire de course. OuiRun est aujourd’hui une des meilleures applications. En quelques clics, vous pouvez choisir avec qui vous allez effectuer votre séance “application disponible sur Androïd ou ios“. De plus, au niveau de la sécurité vous serez plus visible à plusieurs que tout seul pour courir.

Courir en groupe

5 - Un équipement visible

Courir en hiver peut rimer avec courir de nuit, ou dans le brouillard. Il est important de prendre toutes les précautions pour voir où vous posez les pieds, mais aussi et surtout pour être bien visible des autres usagés. Vous pouvez utiliser de nombreux équipements tels que :

  • Une veste de running réfléchissante. Celle-ci possède un haut qui offre une technologie réfléchissante,
  • La lampe frontale qui est le compagnon du coureur en vous assurant que la batterie est bien chargée,
  • Des gants équipés de lampes (gants réfléchissants),
  • Un Kit de sécurité réfléchissant…

De nombreux équipements existent afin de vous assurez une sortie en toute sécurité. Ne négliger pas ce point qui est très important. Evitez l’improvisation, essayer de rester sur des terrains que vous connaissez bien et ou la circulation y est réduite. Pensez à prévenir vos proches de votre heure de votre sortie, de votre trajet et de votre heure de retour estimée.

6 - Une bonne hydratation

L’hiver, la sensation de soif n’apparait que très tard dans le processus de déshydratation du corps mais il ne faut pas oublier de bien s’hydrater. Malgré le froid, vous allez tout de même vous réchauffer et donc transpirer. L’air froid a aussi un effet de sécheresse, ce qui augmente le risque de déshydratation. Notre corps a besoin d’un apport d’eau régulier toute l’année d’environ 1,5 L par jour, peu importe le temps ou la saison, pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme. L’hydratation de base doit donc rester la même que par 20°C. Assurez-vous de vous hydrater avant, pendant et après votre entrainement. En hiver les températures extérieures étant basses, notre corps a plus de difficultés à se réchauffer, donc à transpirer, mais notre apport en eau doit quand même être présent pour aider notre corps à supporter nos efforts physiques, afin d’éviter des états de faiblesse et de fatigue. Un vers d’eau, un thé chaud avant la séance est une très bonne façon de bien s’hydrater avant de partir courir.

s’hydrater

7 - Reposez-vous suffisamment

L’hiver est une période propice à l’installation d’une grande fatigue. Elle se représente généralement par un manque de sommeil et une perte de vitalité.

Qu’est-ce que la récupération ?

« C’est une période où l’organisme va provoquer une activité métabolique supérieure à la normale par rapport à une période de repos, pendant laquelle il va restructurer et renforcer les muscles sollicités pendant l’effort. »

Pratiquer la course à pied peut fatiguer l’organisme qui a besoin d’un délai plus ou moins long pour récupérer. La récupération est donc d’autant plus importante en hiver car l’organisme doit gérer le froid et la fatigue de l’entrainement. N’en faites donc pas trop et reposez-vous suffisamment afin de garantir une récupération optimale.

L’hiver, la perte de motivation pour aller courir est présente, pourtant les bienfaits de la course en hiver sont nombreux.Plus de calories ‘brulées’…

Astuces pour courir en hiver

courir en hiver

7 Astuces

hiver

courir

Moyennes : 5 / 5. Votes : 4

Aucun vote jusqu'à présent! Soyez le premier à noter ce post.

0Partage